« Si la lune avait une odeur, elle sentirait l’ambre gris. On y reconnait du marin, une sorte de salinité, d’iode. C’est totalement mystérieux. » 

Francis Kurkdjian


Depuis décembre 2021, Maison Francis Kurkdjian s’engage en faveur de l’étude et la préservation des cachalots en Méditerranée aux côtés de l’association Longitude 181.

 

L’ambre gris est une concrétion intestinale du cachalot macrocéphale rejetée naturelle à la mer. Son odeur s’affirme, évolue et s’affine au cours de sa flottaison et sa dérive grâce aux effets du sel marin, de la lumière (les UV) et de l’air. Utilisé pour son incroyable et incomparable rémanence, l’ambre gris a sublimé jusqu’au milieu du 20ème siècle les fragrances. 


Longitude 181 - Maison Francis Kurkdjian
Longitude 181 - Maison Francis Kurkdjian
Longitude 181 - Maison Francis Kurkdjian

En juin, puis en septembre 2022 ont eu lieu les premières missions du programme « (WhaleWay), La Voix des cachalots » menées par l’association Longitude 181 au coeur du sanctuaire Pélagos, en mer Méditerranée. Soutenues par Maison Francis Kurkdjian, ces expéditions ont pour principal objectif de mieux connaître la vie du cachalot, ses interactions sociales et ses déplacements. Ces observations permettent d’entrer petit à petit dans son monde pour mieux apprendre à respecter son environnement et le protéger. Des balises seront placées dans les zones de déplacement des cachalots, afin de prévenir et empêcher les collisions avec les bateaux. 


Longitude 181 - Maison Francis Kurkdjian

Fondée en 2002 par l’océanographe François Sarano, l’association Longitude 181 agit pour la protection de l’extraordinaire diversité biologique et culturelle du monde marin, en se constituant « la Voix de l’Océan » et développe depuis 2015, le programme d’étude, d’information et de préservation : « La Voix des cachalots ». Chassé tout au long des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, le cachalot est protégé depuis les années 1980 et classé espèce « vulnérable ». Une première étude globale a été initiée au large de l’île Maurice, en océan Indien, permettant d’étudier le grand retour du cachalot depuis ces mesures de protection.


« Un cachalot, c’est trente tonnes de grâce, de légèreté, ça vole dans le ciel de l’océan. »

François Sarano


© Marien Ziller 

© François Sarano